Fleurs-de-Bach-Header

Fleurs de Bach®

Les fleurs de Bach® sont des élixirs floraux qui ont une affinité particulière avec les émotions.

Selon le Dr Bach, chacun des 38 remèdes est associé à une émotion particulière. Les élixir peuvent-être utilisés seul ou peuvent être mélangés entre eux pour s’ajuster à votre situation émotionnelle du moment. Il s’agit de traiter l’état d’esprit du malade et non pas sa maladie.

Les fleurs de Bach sont disponibles de façon unitaire. Il existe cependant un mélange spécifique pour les anxiétés. Rescue® est le mélange Original de 5 Fleurs de Bach pour lâcher prise au quotidien. Disponible au format spray, compte-gouttes, pastilles et perles. Le Rescue® aux 5 fleurs de Bach est à utiliser en cas d’urgence, dans toutes les situations stressantes et angoissantes.

 

Dans quels cas les utiliser ?

Les fleurs de Bach® servent à traiter toutes sortes d’états émotionnels :

– les états de peur (terreur, panique, anxiété, angoisse, crise de nerfs, crainte pour les autres, etc.) ;

– l’incertitude et le découragement (manque de confiance en soi, indécision, difficultés à trouver sa voie, crédulité, abattement notamment en cas de pathologie chronique, découragement complet, désespoir, dépressionfatigue, lassitude, etc.) ;

– le manque d’intérêt pour le présent (accidents à répétition, insouciance, rêveries et fuites dans l’imaginaire, distraction, peu de désir de vivre, nostalgie, mal du pays, profonde mélancolie ou dépression inexpliquées, sensation de subir la vie, etc.) ;

– les états de solitude ;

– l’hypersensibilité aux personnes et aux idées (hypersensibilité masquée par un masque de gaieté et de fausse décontraction, manque d’assurance, influençabilité à l’occasion d’un changement de vie, dévotion jusqu’à l’épuisement, colère amoureuse, haine, jalousie, etc.) ;

– le désespoir (sensation de souillure physique ou psychique, crainte des microbes, charge de travail excessive avec épuisement et découragement, complexe d’infériorité avec certitude de l’échec, culpabilité, se sent indigne d’amour, perfectionnisme, sensation d’injustice, de malchance à répétition, etc.) ;

– les états de préoccupation excessive d’autrui (intolérance, esprit critique exacerbé, volonté de dominer et manipuler même de façon tyrannique, voire violente, fanatisme, idéalisme excessif, la vie est un combat permanent, etc.).

 

Comment ça se prend ?

Les fleurs de Bach® se présentent sous forme liquide et se prennent par voie orale environ 4 fois par jour.

Pour 1 fleur : Deux gouttes dans un demi-verre d’eau minérale ou deux gouttes directement dans la bouche, sous la langue.

Jusqu’à 7 fleurs : Mélangez deux gouttes de chaque Fleurs de Bach® Original dans un flacon de 30ml avec de l’eau minérale. Quatre gouttes du mélange directement dans la bouche.

– Pour les personnes indisposées par l’odeur d’alcool, il est possible de diluer les fleurs de Bach dans un demi-verre d’eau ou dans une bouteille de 1,5L d’eau minérale qu’il convient de boire dans la journée ensuite.

Pour les enfants, il est tout à fait envisageable de diluer les gouttes dans un verre d’eau, les mélanger dans la nourriture ou de les poser sur les draps de lit (dans le cadre de troubles du sommeil ou d’agitation). A noter aussi que le Rescue, existe en glycéré.

– Pour les émotions les plus persistantes, il est conseillé d’utiliser les fleurs de Bach pendant 3 semaines. Pour les émotions plus ponctuelles, une prise à la demande est envisagée.

– Les fleurs de Bach® peuvent se prendre en même temps que d’autres médicaments y compris homéopathiques.

 

Pour qui ?

Pour tout le monde! Il n’existe aucune contre-indication à l’utilisation des fleurs de Bach®.

Il n’y a même aucun risque de surdosage (l’effet ne sera pas augmenté pour autant).

Il faut toutefois savoir que ces élixirs floraux contiennent de l’alcool. Ainsi, si on souhaite donner des fleurs de Bach® aux enfants ou aux personnes souffrant d’alcoolisme, il faut diluer les gouttes dans un verre d’eau ou dans l’eau du bain. Même chose chez les femmes enceintes ou allaitantes. À noter qu’aucun effet secondaire ou interaction médicamenteuse n’est à redouter.